Profiter de la lumière dorée du soir qui joue sur les feuilles rousses... marcher d'un bon pas, les mains calées au fond des poches en se laissant envelopper par l'air encore fort doux, jusqu'au cinéma.

"Une entrée étudiante pour Appaloosa, s'il vous plaît."

Descendre l'escalier qui mène à la salle 2, choisir une place où s'installer et se décider pour le milieu de la petite salle. S'il était là, lui, il n'aurait sûrement pas choisi un rang plus au fond. Les habitudes déteignent vite. Attendre que le noir se fasse en se disant que ce doit être la première fois qu'on va au cinéma seule. Constater qu'il manque la présence de quelqu'un à côté mais que finalement, c'est aussi très agréable d'être seule en tête à tête avec le film. Se laisser porter par les images et le son, parce qu'en fait c'est ça qu'on attend d'un film. Et quand les premières notes du générique de fin se font entendre, sourire, heureuse d'avoir vécu un bon moment et de s'être prêtée au jeu de la fiction.

Finalement, je vais peut-être finir par vraiment apprécier le cinéma?!